07 mai 2010

2010 Marrakech - Zagora et le désert : sublime

Nous voilà une fois de plus partis pour le Maroc - Nous attendions avec impatience ce départ car le soleil, la chaleur nous manquaient - l'hiver a été très dur, difficile, long pour diverses raisons : le climat rude , la neige et surtout le froid intense cette année, la maladie qui m'a une fois de plus atteinte, le manque de travail et la solitude - bref nous allions partir . mais jusqu'au dernier moment , il y a eu suspense : le volcan islandais qui faisait des siennes dans le ciel et perturbait les vols aériens - enfin départ : nous devons aller à Paris rejoindre le groupe du CE PLACOPLATRE de Loic - Tout d'abord je fais la connaissance de la famille LARME dont Loic me parlait souvent mais que je ne connaissais pas : Jean Marie, Jacklin, Loic et Tristan - famille très sympathique et des enfants très sages malgré les horaires, les longs trajets. L'arrivée à Marrakech, fin de soirée au lieu de l'après midi , est toujours agréable : odeur, agitation, chaleur - ce qu'il nous faut - nous faisons connaissance petit à petit du groupe PLACOPLATRE , certains viennent à nous plus facilement que d'autres si bien que, malgré un groupe de 25 à 30 personnes maxi , nous ne ferons connaissance de la totalité du groupe qu'à la fin du séjour - il faut dire que nous avons un objectif cette année : le désert - mon rêve : dormir sous une tente berbère et voir le lever du soleil sur les dunes - nous partons de bon matin le mardi avec la famille LARME pour OUARZAZATE et ZAGORA - nous attendent des dromadaires pour 2 heures environ de marche à travers les dunes - une angoisse pour ma part !

imaginez moi sur un dromadaire !! et bien oui j'y suis montée mais redescendue à peine 10 mn après - un calvaire vu ma position  - comique ! ah oui cela été comique pour les autres - étant en queue de peloton et au vu de mes cris , mes râlements , les chameliers m'ont placée en tête - encore plus comique pour ceux qui me suivent soit, tout le groupe plus 3  polonais qui nous accompagnent - bref j'abandonne et décide de marcher - aie aie aie difficile de marcher dans le sable - mais allah m'a entendue : un véhicule est passé - cela doit arriver tellement rarement que pour moi c'est un miracle : sans en parler à qui que ce soit je supplie le conducteur de m'amener au camp - ce sont 2 marocains (un conducteur et un pisteur)  qui rejoignent le bivouac pour, le lendemain, ramener un groupe de brésiliennes - mais ce qui devait ne pas arriver est arrivé : nous nous sommes perdus, ensablés - les batteries des téléphones portables étaient déchargées , nous avons du avoir recours à une chamelière qui avait fait son camp pour la nuit et qui nous a aidés - bref nous allions passer la  nuit dans le désert si personne ne nous retrouvait - mais pour moi pas de panique : j'étais "hors sol" soit hors d'atteinte de toutes ces bêtes qui grouillent : seprents , scorpions etc... finalement l'aventure s'est bien terminée : on nous a retrouvés - Loic, sans dessous dessus, pensait que l'on m'avait vendue !!! impensable vu mon âge et mon état physique quelque peu usée ahahaha- la soirée a été magique sous une grande tente puis auprès d'un feu de bois sur le sable, les hommes bleus ont commencé à chanter leurs chants de nomades - les brésiliennes étant en forme , cela a fini par des danses - nous , nous sommes allés dormir dans les tentes sommaires prévues à cet effet sans avoir pour ma part , avant, regarder partout où pouvaient se cacher scorpion , serpent ..- j'ai peu dormi ; d'autant qu'étant toujours à l'heure française, j'ai réveillé Loic 2 heures plus tôt (4h au lieu de 6 h - imaginez son sourire !!) mais le lever lui a été magique : le soleil , le calme  - je n'ai jamais ressenti ce bien être à ce moment là - puis notre chamelier nous a préparé un petit déjeuner , sur la dune : magique - j'ai senti une frustration : j'aurais voulu que ces moments là s'arrêtent - je n'en ai pas assez profité , savouré ces quelques instants de bonheur intense - vraiment on avait l'impression que nous étions seuls au monde - mais la magie s'est arrêtée - il nous fallait à nouveau repartir à dos de dromadaires pour rejoindre ZAGORA - naturellement , j'ai été la première à être arnachée sur la bête (vu mon comportement de la veille - j'étais sous haute surveillance de la part des chameliers)- j'en étais malade - mais bon les chameliers avaient compris qu'il me fallait m'asseoir autrement : la reine avait ses exigences - et tout est allé mieux - bref j'ai pu savourer(enfin n'exagérons pas!!) ces moments de calme sur des dromadaires bien dressés , enfin !

Nous avons vu des magnifiques paysages,  nous sommes également retournés à Essaouira où nous aimons déambuler dans les ruelles mais cette semaine est passée trop vite - ce sont les vacances  - mais j'aurais aimé en profiter plus longuement , je me sens bien dans ce pays , nous nous sentons bien dans cette atmosphère , ce contact avec la population . Nous avons rencontré des collègues à Loic sympathiques, bref ce fut des vacances réussies .

on reviendra ...

Posté par chantaletloic à 23:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur 2010 Marrakech - Zagora et le désert : sublime

Nouveau commentaire